Home

Regroupement CDS DRASEI 29/04/17 – 02/05/17 Seram, Moluques, Indonésie

L’édition 2017 de la Commission de Site de la Direction Régionale pour l’Asie du Sud Est Insulaire s’est tenue du 29 avril au 2 mai 2017 en Indonésie, aux Moluques, dans l’Ile de Seram avec regroupement préalable à Ambon, sous la présidence d’Alain Rival, Directeur Régional.

La CDS ne s’était pas réuni depuis longtemps: la dernière s’était réunie en 2012 en Malaisie, Kota Kinabalu, sous la présidence de Gilles Saint-Martin, DR.

Participants :
Famille Baron (Indonésie)
Famille Gibert-Prades (Indonésie)
Famille Lescuyer (Indonésie)
X Bonneau (Indonésie)
JM Roda (Malaisie)
M Djama (Malaisie)
A Rival (Indonésie)

Point financier
Sans regroupements organisés après 2012 ni utilisation du budget pour activités diverses, le solde s’est accumulé… Les comptes consolidés seront présentés lors de la passation effective au nouveau trésorier prévue lors des journées du Cirad en Juillet 2017 à Montpellier

Point sur l'utilisation du budget et la fréquence des regroupements
Il est noté par l’ensemble des agents participant au Regroupement 2017 que le budget annuel n’est pas suffisant pour que les coûts d’un regroupement annuel soient suffisamment compensés pour inciter un nombre suffisant de familles à se déplacer.

Le Trésorier rappelle que le budget de la CDS peut servir à diverses activités culturelles et sportives au bénéfice des agents, et pas seulement à subventionner des regroupements.

Il est noté que la très grande étendue géographique de la DRASEI ne facilite pas des regroupements fréquents, car les déplacements prennent forcement beaucoup de temps pour une partie des familles, quel que soit l’endroit ou le regroupement soit organisé.  En outre, les longs déplacements découragent les familles ayant de jeunes enfants.

Le groupe des agents présents s’accorde sur une  fréquence de regroupement tous les 2 ans qui offrirait un bon compromis, bien que des regroupements tous les ans seraient idéaux. Il est rappelé que des aides exceptionnelles peuvent être demandées pour de tels regroupements.

Le Secrétaire répercutera ce point à la réunion du CE qui se tiendra  à Paris à la mi-Mai 2017, et demandera si il est envisageable, vu la configuration géographique de la DRASEI, de demander chaque année une aide exceptionnelle pour faciliter l’organisation du Regroupement sur une base plus régulière.

Relations avec la Drasec
Le bureau de la CdS  DRASEC  a proposé de faire un regroupement commun aux deux régions. Le groupe trouve l’idée excellente, et pense qu’une alternance entre regroupements propres à la DRASEI et regroupements DRASEI-DRASEC serait intéressante.  Il est donc proposé que le prochain regroupement se fasse avec la DRASEC. Il reste à voir si la distance et les dates de vacances scolaires des pays concernés permettront de trouver une date et un lieu permettant une réalisation effective avec un maximum de familles présentes.

Evolution de la composition du bureau:
Le Trésorier en activité, Marcel Djama, démissionne, et Victor Baron est élu à l’unanimité des agents présents nouveau Trésorier.  La passation de pouvoir effective prévue durant  les journées du Cirad en juillet 2017, à Montpellier.

JM Roda est reconduit comme Secrétaire.

Alain RIVAL reste Président, sous réserve de la prolongation officielle de son affectation à Jakarta.

Bilan de ce regroupement 2017
L’endroit choisi était fabuleux, et toutes les familles présentes sont absolument enchantées. Dommage que tous les rejetons n’aient pas pu être présents à cause de trop grandes différences de congés scolaires selon les pays. Merci à Yves Laumonier d’avoir proposé le lieu, un de ses terrains de recherches, pour cela, et encore un immense merci à lui pour avoir organisé ce moment inoubliable. La qualité de l’endroit, et celle de la compagnie, ont permis aux familles de se faire vraiment plaisir et de mieux se connaître.

Un solide lien entre « nouveaux » de la région et les anciens a été établi grâce à Saccharomyces cerevesiae.

De nouveaux résultats scientifiques ont émergé : malgré une très grande variabilité individuelle, il apparaît que chez tous les organismes testés, le traitement séquentiel « Médoc puis Châteauneuf du Pape » augmente très significativement l’inventivité des stratégies au tarot mais diminue très significativement les scores obtenus. Les effets sont plus marqués sur les variétés normalement très performantes hors traitement. Mention spéciale à Xavier pour l’oubli de son « chien » finalement sans conséquence sur les populations canines locales, réputées destinées à la restauration.

Bien entendu, seule une réitération en triplicata de l’événement pourra permettre d’en tirer les conclusions définitives. Le bureau va s’y employer.

Published: 08/05/2017

Cookies de suivi acceptés